Tout savoir sur le rendement des panneaux photovoltaïques

pierrick
8 Min Read

S’il est une énergie qui profite à tout le monde quelque soit le lieu d’habitation, c’est bien l’énergie solaire. Cette énergie tombée du ciel, nous en bénéficions naturellement chaque jour. Elle nous fait ouvrir nos fenêtres au premiers rayons du printemps pour laissez rentrer sa chaleur. Elle nous fait apprécier chaque hiver la véranda ajoutée contre la devanture de la maison, et où l’air se tiédit au moindre rayon de soleil. Mais la technologie nous permet aujourd’hui d’aller plus loin en tirant partie de cette énergie d’une manière décuplée, sous forme d’électricité. Il serait dommage de ne pas en profiter.

Produire sa propre électricité, de manière autonome, gratuite et indéfiniment renouvelable grâce au solaire

L’énergie solaire photovoltaïque consiste à faire appel à des composés électroniques (cellules photovoltaïques) pour transformer les ondes électromagnétiques émises par le soleil en électricité. Mais il existe différents brevets, différentes pistes d’innovations, différentes technologies avec des performances théoriques différentes.
La performance d’une installation se juge d’abord par sa puissance en kW. Mais il s’agit d’une valeur théorique abstraite, celle de la technologie employée. C’est un chiffre important pour la comparaison entre matériels, mais il ne faut pas se focaliser dessus. Pour faire simple, qu’importe si un matériel propose une puissance inférieure de moitié par rapport à un autre, s’il est aussi trois fois moins cher ! Il suffira d’en mettre une surface double pour obtenir la même puissance (théorique) installée tout en ayant dépensé moins.

A lire aussi  Comment entretenir sa climatisation en 4 points

Ce qui vous intéressera davantage, c’est ce que les professionnels appellent le kilowatt-crête (kWc).
Il s’agit de la puissance de production constatée par le fabricant lorsque le matériel est placé dans des conditions standards.

Cette notion de rendement théorique est très importante, car pour une bonne part, il ne dépend que de vous de réussir à vous rapprocher le plus possible de ce maximum théorique. Mais il importe aussi que vous compreniez que vous resterez, quoique vous fassiez, toujours en dessous de ce rendement théorique, et que c’est normal. N’y voyez pas une arnaque. N’en nourrissez aucune frustration. Pour dire les choses de manière humoristique, vous n’allez pas capter toute l’énergie du soleil à vous tout seul mais ce n’est ni grave, ni le but ! L’objectif est d’en tirer le meilleur parti là où vous vous trouvez. Aussi, ne regardez pas ce niveau maximum de rendement, mais concentrez-vous sur votre point de départ avant achat (c’est à dire un rendement zéro !) et mettez de votre côté tous les éléments qui vont vous permettre de vous éloigner le plus possible de ce niveau zéro, c’est à dire de produire de l’électricité et surtout d’en produire le plus possible avec le minimum d’investissement, sachant qu’ensuite il restera pour vous à tirer le meilleur parti de cette production.

On peut estimer dans la moyenne du marché une installation qui pour 10 M² de surface de panneaux photovoltaïques, offre une production théorique d’1 kWc.

Mais à conditions égales, vous ne produirez pas autant d’énergie avec une telle installation selon que vous habitez le nord ou le sud de la France. Le moindre évènement météorologiques – tels que humidité, vent, réverbération de la neige – impacte la performance de ce type d’installation. De manière générale toutes les régions françaises de sont pas logées à la même enseigne, du fait d’un nombre d’heures d’ensoleillement différent. Cependant la réussite du photovoltaïque en Allemagne prouve que l’investissement reste rentable quelque soit la régions que vous habitez.

A lire aussi  3 types d’énergies renouvelables qui permettent d’économiser

L’emplacement et les autres critères extérieurs à prendre en compte pour maximiser le rendement de vos panneaux photovoltaïques

Votre intérêt est de ne rien faire au hasard si vous souhaitez rentabiliser rapidement votre investissement.
Si vous achetez une maison, ou plus encore si vous construisez (auto-construction) ou faites construire votre habitation, vous avez tout intérêt à intégrer le paramètre « énergie solaire », en envisageant dès votre achat la pose de panneaux photovoltaïques. Privilégiez un terrain bien exposé, plutôt qu’un terrain en versant nord d’une colline. Si vous êtes entrepreneur, agriculteur, commerçant et que vous possédez des surfaces de toits importantes, là encore la question mérite d’être posée, le plus tôt possible, et de préférence avant achat ou construction, puisque ainsi vous pourrez vous donner toutes les chances d’optimiser au maximum le rendement de vos panneaux solaires.

Le moindre détail influe en effet sur le rendement final

    • L’angle par rapport au soleil est bien sûr primordial. Cela dépendra donc du type de bâti, mais on ne choisit pas toujours la forme de sa toiture. Sous nos latitudes, pour tirer le plus de profit des rayons solaires durant l’hiver, et ainsi égaliser tant soit peu la production tout au long de l’année, un angle d’environ 30° est généralement privilégiée, le tout sur une toiture orientée au sud.
    • la qualité de l’installation en aval des panneaux joue naturellement un rôle important. Ne négligez pas notamment la qualité de l’onduleur, chargé de transformer le courant continue produit en courant alternatif. C’est la seule véritable pièce d’usure de ce type d’installation. Elle n’est généralement garantie que pour 10 ou 12 ans.
A lire aussi  La rénovation et son influence significative sur la valeur immobilière

Tout au long de la vie de l’installation, soyez vigilant au moindre détail

      • attention aux arbres ! Veillez à les tailler avant que qu’ils ne viennent faire de l’ombre à vos panneaux solaires !
      • la poussière ou les déjections d’oiseaux peuvent rapidement réduire le rendement de 10, 15 %, voire davantage.

Il y a des éléments sur lesquels vous ne pourrez rien :

        • contrairement à ce qu’on pourrait croire ce n’est pas toujours l’été que vous aurez les meilleurs rendements, car au delà de 25°C (température du panneau, et non celui de l’air) le rendement baisse.
        • s’il y a plusieurs panneaux solaires, le module fonctionnera en fonction des performances du moins performant des panneaux.

Enfin, comme tout matériel, le vieillissement diminuera au fil du temps le rendement de l’installation photovoltaïque. Le soin que vous lui apporterez au fil des années sera d’autant plus déterminant. Malgré tout, les constructeurs garantissent leurs panneaux au moins 20 à 25 ans, et vous devriez pouvoir obtenir de votre fournisseur une garantie de 30 ans.

Share This Article
Leave a comment