materiaux isolation

L’isolation écologique pour sa toiture : matériaux et bonnes pratiques

Vous ne le savez peut-être pas mais 30 % des déperditions de chaleur en hiver mais également de surchauffe en été proviennent d’une toiture mal ou pas isolée.

Une isolation écologique pour la toiture permet de gagner en confort, de réduire votre facture d’énergie (chauffage et climatisation) et de faire un geste pour la planète.

Mais encore faut-il choisir le bon isolant et la bonne technique de pose !

Les différents isolants écologiques

L’isolation écologique est bénéfique pour l’environnement car en réduisant votre consommation, elle va permettre de préserver les ressources énergétiques et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Il est donc important de bien choisir votre isolant écologique.

La laine de bois/ fibre de bois

La fibre de bois est un isolant écologique et naturel parmi les plus performants. Avec d’excellentes qualités d’isolation thermique, il participe à l’amélioration de la performance écologique de votre habitation.

Que ce soit contre le froid, contre la chaleur ou en tant qu’isolant phonique, la laine ou fibre de bois est un isolant très polyvalent, totalement recyclable et issu de l’exploitation de forêts gérées durablement.

La laine de bois est un matériau qui respire, qui est très robuste dans le temps et qui permet de réguler l’humidité présent dans l’habitation.

La ouate de cellulose

C’est l’isolant favori de l’éco-construction. Sa production se fait à partir de journaux invendus et de résidus de pâte à papier. Sa capacité thermique élevée permet d’augmenter l’inertie thermique et d’améliorer le confort en été.

La ouate de cellulose possède un excellent rapport qualité/prix et c’est l’isolant le plus vendu en France pour toutes ses qualités.

La laine de mouton

Facile à poser, écoproduit agricole renouvelable, longévité exceptionnelle, excellent isolant thermique, la laine de mouton accumule les avantages. Présentée en rouleaux ou sous forme de panneaux, en vrac, elle est également dotée d’une grande perméabilité à la vapeur d’eau.

La laine de chanvre

En rouleau ou en panneau, la laine de chanvre est particulièrement appréciée par son exceptionnelle tenue dans le temps et son remarquable pouvoir isolant. Elle procure un grand confort en hiver comme en été, est un excellent isolant phonique et est très résistant aux nuisibles.

La laine de coton

Résistante dans le temps, composée de fibres d’une grande finesse, la laine de coton est un remarquable isolant qui se présente sous forme de rouleaux ou en vrac. Elle est composée de coton naturel et de cotons recyclés, est très perméable à la vapeur d’eau, est non irritant, doux au toucher, la laine de coton séduit de plus en plus ceux qui recherchent la meilleure isolation écologique pour sa toiture.

Le liège expansé

Offrant une excellente isolation thermique et phonique, le liège est produit à partir de l’écorce du chêne-liège. Imperméable, imputrescible mais un peu cher, cet isolant est en train de se faire une place sur le marché des isolants écologiques performants utilisés pour les toitures.

Le lin

Le lin est un sous-produit de l’agriculture et possède un excellent coefficient de conductivité thermique. Il peut absorber jusqu’à 10 fois plus d’eau que la laine de verre par exemple sans se détériorer. On le trouve sous forme de rouleaux, panneaux ou en vrac pour une pose manuelle, une projection ou une insufflation.

Les différentes techniques d’isolation écologique

Pour isoler une toiture, il existe plusieurs solutions. Certaines demandent l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel. Isoler une toiture est dans tous les cas un gros chantier qu’il vaut mieux bien réaliser pour ne pas avoir de ponts thermiques et différents problèmes qui feront que votre habitation sera mal isolée.

Vous devez donc d’abord trouver un bon couvreur. Il vous proposera la technique la plus adaptée à vos besoins en matière d’isolation.

Il pourra notamment opter pour une isolation sous rampant avec insufflation de l’isolant en vrac, l’isolation sous toiture (Sarking) qui permet de laisser les chevrons apparents et donc de laisser la hauteur sous plafond ou encore l’isolation par soufflage au sol des combles perdus.