Chauffage Bois

0 113

Un poêle à granulés est l’idéal si vous vivez en appartement et que vous avez toujours rêvez d’avoir une cheminée. Plus petit, plus design, sa chaleur se répand plus rapidement dans la pièce. Son atout est que par rapport à une vraie cheminée, un poêle à granulés pas cher remplit parfaitement sa mission. Mais qu’en est-il de son fonctionnement ?

Comprendre le fonctionnement d’un poêle à granulés

oven-663043_1920Ce type de poêle reprend le rôle d’une chaudière ou d’une cheminée, mais sans les inconvénients. Il peut être alimenté de deux manières : par le bois ou par des granulés appelés aussi pellets, qui lui ont donné son nom. Ce poêle reste malgré tout encore méconnu du grand public. Si vous souhaitez trouver de la qualité, vous pouvez tenter mypoele.com qui propose des poêles à granulés pas chers pour tous les goûts et budgets !

Un poêle à granulés : une consommation d’énergie bio

La comparaison est inévitable avec un poêle à bois classique, qui consomme entre 80 à 90% plus de bois ! C’est grâce à la composition des granulés, qui ressemblent à des petits tubes de bois ronds qui ne sont composés que d’un faible taux d’humidité (moins de 10%) pour une meilleure combustion.

Autre avantage de cette isolation du combustible : vos pouvez aller vous coucher sans peur que des braises sautent sur votre tapis ou tout autre objet inflammable, au risque d’un incident.

Est-ce que tout est réellement automatique ?

La première fois que vous allumerez votre poêle à granulés, vous devrez le régler afin de définir la puissance de chauffe et les heures sur lesquelles vous souhaitez qu’il fonctionne. En effet, les premiers gestes que vous allez avoir sont de remplir son contenu de granulés, pellets ou bois, puis de régler le thermostat.

L’automatisme du poêle à granulés est donc de deux sortes :

  • Vous réglez le thermostat, en chaleur comme sur ses horaires de fonctionnement ;

  • Vous n’avez pas besoin de l’alimenter en granulés au fur et à mesure que vous l’utilisez. Vous pouvez verser autant de granulés que vous le pouvez dans sa cuve. Sa consommation de granulés est si lente qu’il lui assure une autonomie de plusieurs heures.

Ce contrôle sur ses heures de fonctionnement et son lent biocombustible sont les deux raisons qui ont probablement eu raison de votre choix. Malgré ces automatismes, un poêle à granulés a besoin d’entretien.

Comment régler votre poêle à granulés ?

Un poêle à granulés possède généralement un thermostat équipé d’un programmateur électronique. Vous pouvez régler ainsi plusieurs points :

  • Sa vitesse de consommation des granulés ;

  • La température que vous souhaitez véhiculer dans votre pièce ;

  • Les plages horaires de fonctionnement et de pause du poêle ;

  • La force de ventilation pour diffuser la chaleur dans la pièce.

Qu’en est-il de la fumée ?

La fumée est inévitable lors de l’utilisation d’un poêle à granulés puisque l’appareil repose sur la combustion pour diffuser de la chaleur. Vous n’avez pas de souci à vous faire quant à cet élément. Il existe aujourd’hui des solutions d’installation très simples.

Afin d’évacuer la fumée, vous pouvez relayer le foyer à votre conduit de cheminée si vous en possédez une pour l’évacuer vers l’extérieur. Si vous n’en possédez pas, certains modèles de poêles à granulés sont équipés d’un système « à ventouse », soit pour une évacuation de la fumée à travers le mur le plus proche, à l’horizontale.

Quant aux cendres, la plupart des modèles vous demanderont de la retirer manuellement. Sinon, vous pouvez viser des modèles haut de gamme qui font le tri pour vous avec une évacuation elle aussi automatique.

0 1230
Les poêles à bois sont à la fois économiques et écologiques car ils utilisent un combustible totalement renouvelable. Les poêles modernes présentent un très haut niveau de performance avec une autonomie renforcée. Leur utilisation est simple et totalement fiable.  Pour profiter encore mieux de votre poêle à bois, vous pouvez faire l’acquisition d’une plaque de sol. En effet, la plaque permet d’isoler le poêle du sol et d’éviter les projections de braise.

Le bois, un combustible écologique

Contrairement aux énergies fossiles qui n’existent sur terre qu’en quantité limitée, le bois peut être utilisé indéfiniment lorsque les forêts sont gérées de façon durable, comme c’est le cas en France. Le développement de la filière bois permet d’entretenir et de renouveler les massifs forestiers. En privilégiant les circuits courts, l’énergie consommée pour l’approvisionnement est bien plus réduite que pour les autres modes de chauffage. Les granulés de bois permettent d’utiliser les déchets de scierie pour produire de la chaleur. Le chauffage au bois est chaleureux. Il offre un confort incomparable. Avec des systèmes comme la double combustion, les émissions de gaz à effet de serre sont encore plus réduites. Les poêles à bois à granulés offrent une grande économie et fonctionnent avec très peu de combustible. Le label Flamme Verte peut vous aider à orienter votre choix vers les modèles les plus performants.

Insert ou poêle, pour un chauffage au bois performant

Les cheminées à foyer ouvert ne constituent pas un mode de chauffage efficace. L’installation d’un insert multiplie au minimum par 5 l’efficacité énergétique d’une cheminée. Les inserts et les poêles à bois présentent actuellement des rendements de l’ordre de 80 à 90 %. Ils peuvent être utilisés comme chauffage principal ou d’appoint. Le chauffage au bois est très accessible car de nombreuses aides financières sont possibles : crédit d’impôt, TVA à taux réduit ou prime énergie. Un poêle à bois réduira votre impact environnemental tout en rendant votre habitation encore plus conviviale.