Biomasse

0 406
toit végétalisé

Végétaliser une toiture est un moyen efficace pour créer un espace vert sans rogner sur les espaces couramment utilisés tels que les parkings par exemple. Vous pourrez créer une nouvelle surface dédiée à la biodiversité. Les végétaux que vous sélectionnerez pourront avoir des propriétés mellifères et apporteront un microcosme pour les insectes, ces derniers favoriseront la venue d’oiseaux… Vous pourrez stimuler la biodiversité de votre lieu de résidence ou de travail.

Certaines surfaces assez grandes peuvent même accueillir des ruches. En effet, le développement d’espaces verts et de jachères fleuries favorise la présence d’abeilles qui ont besoin d’espaces pour butiner. Véritables alliées de la biodiversité, les abeilles permettent la pollinisation des plantes et fleurs qui peuvent ainsi se ressemer seules.

Un toit végétalisé correctement constitué apporte une isolation et une étanchéité reconnues depuis des milliers d’années. Apportant une bonne isolation au niveau du toit, pont thermique reconnu, la végétalisation des toits limite les besoins de chaleur en hiver et de fraicheur en été. Elle contribue à avoir une température constante dans un bâtiment, limitant ainsi la production, à la fois de chauffage et de climatisation, engendrant ainsi des économies d’énergies.

La présence de ces nouveaux espaces verts qui peuvent être constitués partout permet de lutter contre la pollution citadine.  La création d’une toiture végétalisée est un atout pour tous, alors si vous pouvez en mettre en place une, n’hésitez pas !

Quelles étapes à respecter pour créer votre toit végétalisé ?

Concevoir et mettre en place un toit végétalisé requiert compétences et savoir-faire. En effet, la mise en place d’une telle installation nécessite d’importantes compétences. En effet, si l’imperméabilisation du toit n’est pas correctement menée, c’est alors tout un bâtiment qui peut être soumis à une infiltration d’eau. Les dégradations peuvent alors être très importantes et porter préjudice à l’ensemble d’un bâti.

Un toit végétalisé doit respecter quelques règles.

De bas en haut voici les couches qui doivent être superposées :

  • Sol initial en béton généralement,
  • Isolant résistant à la pression mécanique,
  • Pare-vapeur,
  • Toile étanche résistante aux racines,
  • Drainage,
  • Filtre,
  • Substrat,
  • Végétaux.

Le respect de cette superposition des étages d’un toit végétalisé garantira le bon fonctionnement de ce dernier, la non-infiltration de l’humidité et de l’eau.

Quelles plantes mettre sur un toit végétalisé ?

Tous les végétaux ne conviennent pas à une toiture végétalisée. En effet, les plantes ayant un réseau racinaire trop important ne pourront pas être installées. En effet, il faut privilégier des plantes au réseau racinaire relativement court ou aérien afin de ne pas endommager les couches de protection mises en place.

Les variétés de plantes à mettre sur un toit végétalisé dépendront de la latitude sous laquelle elle est installée, ainsi que de son orientation. La hauteur du substrat permettra également de définir le type de plantes qui se plairont sur le toit végétalisé. Si l’on opte pour un substrat acide avec de la terre de bruyère les rhododendrons et autres bruyères s’y plairont.

Voici quelques plantes qui peuvent être installées sur des toitures végétalisées :

  • Herbes de la pampa (cortaderia selloana)
  • Ipomées,
  • Lupins,
  • Clématites,
  • Cornouillers,
  • Romarin,
  • Sauges,
  • Jachère fleurie…

Les nombreuses variétés de Sedum pourront tapisser le sol des toitures végétalisées et ainsi limiter l’érosion du sol.

Installer une toiture végétalisée peut apporter un projet collectif à partager entre les habitants ou les travailleurs d’un bâtiment. Si la toiture est plate, elle pourra être agrémentée de carrés potagers surélevés afin de jardiner ensemble et de partager le fruit d’un travail collectif.

Sécurisation de votre toit végétalisé

La sécurisation d’un toit végétalisé est primordiale afin que tout le monde puisse en profiter en toute sécurité. Ce nouvel espace de vie offre la possibilité d’avoir une nouvelle ouverture au monde. Pour ne pas créer de risques liés à des chutes, il est primordial de sécuriser le contour de l’ensemble du toit. Grâce à un garde-corps ou à une rambarde de sécurité, vous pourrez simplement mettre en sécurité l’ensemble des personnes qui viendront contribuer au bon développement du toit végétalisé. Un garde-corps en inox sera un moyen simple, efficace et esthétique de préserver et protéger les personnes qui travaillent sur le toit.

Les garde-corps vitrés laisseront certes passer plus de lumière, mais demanderont plus d’entretien et pourront être des pièges pour les oiseaux évoluant aux alentours.